L’Isle-Adam est une oasis de verdure. Ses nombreux parcs et jardins invitent à la promenade et à la flânerie…

L’Allée Le Nôtre

allée le notre pascal

Elle traverse la ville jusqu’au Pavillon Chinois. Toujours bien fleurie en saison, elle est agrémentée de part et d’autre du kiosque à musique et de SIARAM (anagramme de Marais), oeuvre mythique en bronze qui incarne les symboles de L’Isle-Adam : l’air, l’eau et la forêt. Elle est le fruit de l’imagination de Jean Marais, qui l’a offerte à la ville en 1992.

Le Parc Manchez

3frères

Véritable poumon vert de la ville, le Parc Manchez s’étend sur 5 hectares en plein centre ville. Son arbre « les Trois Frères » est classé Arbre Remarquable par le Conseil Général. De nombreuses animations et manifestations y sont régulièrement organisées.

 

 

La Roseraie Jules Dupré

roseraie pascal

La roseraie a été créée en 2009. Elle porte le nom du célèbre peintre paysagiste Jules Dupré (1811-1889), fondateur de l’Ecole des bords de l’Oise. En effet, Jules Dupré, après avoir participé à l’école de Barbizon, installa son atelier à L’Isle-Adam avec son ami Théodore Rousseau. Il pratique une peinture de paysage, caractérisée par des effets de lumière et un empâtement important de la matière picturale. Avec ces peintres, le paysage devient un sujet en soi, et la peinture de plein air (et non plus dans les ateliers) s’impose.
Il est enterré à L’Isle-Adam. Sa maison, autrefois située à l’emplacement du jardin, abritait un atelier avec vue sur l’Oise. Elle est démolie en 1900.
Un monument commémoratif est élevé à côté de la Roseraie. Dans le style renaissance italienne, il a été construit par son gendre, l’architecte Scellier de Gisors, et inauguré en 1994 en présence de M. Roujon, directeur des Beaux-Arts, et Renet-Tener, élève du Maître et représentant de la municipalité.

 

Les jardins de Stors

storsjardins pascal

Avec une double terrasse monumentale du XVIIIème siècle, les jardins de Stors sont un véritable théâtre de pierre et de verdure dominant le château et l’Oise.
La terrasse et ses salles souterraines sont inscrites depuis 2001 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques ainsi que le bassin elliptique et les deux petits pavillons édifiés dans le style de la pagode de Canteloup. Quant au parc paysager à la française et à l’anglaise, il abrite des tilleuls et platanes labellisés « Arbres remarquables de France » depuis 2007.

 

 

Le Square du Prieuré

Prieuré pascal

Situé sur l’île du même nom, c’est un oasis de quiétude avec son jardin ombragé. Il offre à son extrémité un beau panorama sur la rivière. C’est ici que se trouvait le premier prieuré, fondé en 1014 par Adam de L’Isle, et détruit vers 1709 par le prince François-Louis de Bourbon Conti.

 

Le Parc du Château Conti

contijardin pascal

Les jardins du Château, joliment dessinés et arborés offrent une vue intéressante sur les écluses et la rivière.

 

La forêt domaniale

forêt Anne So

La forêt s’étend sur 1600 hectares. Le massif des 3 forêts (L’Isle-Adam, Carnelle, Montmorency) est inscrit à l’inventaire des sites et monuments naturels. Le tracé des routes a été pensé pour faciliter la chasse à courre, aujourd’hui interdite.
A voir : la table de Cassan, ancienne table de vénerie constituée d’un monolithe de calcaire. Son origine remonte probablement au XVIIème siècle. A l’issue de la chasse on y exposait le gibier tué. On retrouve sa trace en 1776 puisqu’elle fut le centre de la fête de chasse donnée en l’honeur du prince Brunswick-Lunebourg par Louis-François de Bourbon, prince de Conti.

 

Le Sentier d’interprétation des 3 sources

3sources pascal

D’une longueur de 1,7 km, il permet de découvrir la botanique avec 11 essences d’arbres différentes, mais aussi l’écologie forestière et les traces laissées par la seconde Guerre Mondiale.
Départ bois de Cassan, face à l’étang des trois sources.

 

Le Parc Naturel du Vexin français

Créé en 1995, c’est un véritable réservoir de biodiversité qui s’étend sur plus de 65 000 hectares et offre aux promeneurs des paysages vallonnés et préservés, entre côteaux calcaires, marais, bois et prés verdoyants, entourés des grandes vallées de la Seine, de l’Oise, de l’Esche et de l’Epte.
Son emblème est la croix pattée, symbolisant la richesse de son patrimoine historique : chaque commune a gardé ses monuments protégés au titre des Monuments Historiques. L’aspect des campagnes du Vexin n’a guère changé depuis le Haut Moyen-Age.

 

D’autres encore…

Le parc Sainteny, le square Dambry, la venelle Florette Lartigue et ses rosiers et fontaines, la glacière, les jardins du Pavillon chinois…